Soutenir le Patrimoine

Si vos dons à la Fondation du Patrimoine pour le projet de restauration d’Alleray ont lieu avant le 30 mai 2019, l’Etat doublera leur montant !

 La Seigneurie d’Alleray est un ancien fief médiéval entouré d’une double enceinte de fossés impressionnants, vestiges d’un ancien camp romain. Ce lieu emblématique du Perche, siège de nombreuses légendes, semble tout droit sorti d’un conte de Perrault tant il a été oublié par le temps. Toutefois son état est en péril et les propriétaires actuels œuvrent à son sauvetage.
Ce manoir dont l’archéologue Gervais Launay a illustré la mémoire s’érige du XV au XVIème siècle sur des fondations moyenâgeuses.

Bien que composé de cinq pavillons d’époques différentes, le logis manorial offre une architecture harmonieuse avec ses toits pentus.
La tour de droite, connotée XVIème avec ses fenêtres à meneau, datent ces constructions de l’époque d’Henri IV. La tour principale, d’aspect XVIIème avec ses grandes baies hautes révèle son imposante et rare charpente, en forme de carène de vaisseau renversé. Chainages d’angle, entourages d’ouverture et corniches sont en grès de roussard, pierre unique et typique du Perche. La maçonnerie est en moellons hourdis à chaux et sable local. La surprenante tour d’escalier du XVIIème, en pans de bois recouverts de bardeaux de châtaignier, est probablement la seule encore debout en France. Le bâtiment à pans de bois qui prolonge le grand pavillon est remarquable par son colombage à croix de Saint André.

 Le Manoir d’Alleray est un florilège des techniques architecturales et artisanales et des matériaux propres au bâti vernaculaire du Perche Gouët:
Roussard, grison, colombages, terre moellons, briques, tuiles plates, bardeaux et enduits ocres au sable… Un témoignage unique et emblématique de la région.
Si l’abandon subi par le Manoir lui donne une authenticité rare, il a comme conséquences de nombreux désordres et un état très dégradé. Des travaux sont indispensables : restauration des façades en bardeaux et des colombages affaissées, enduit à la chaux, fenêtres à meneau, toitures, etc.

 Le montant total des travaux s’élève à 457.820 € et la première tranche se monte à 150.000 €.

Pour sauver cet ensemble unique en France les propriétaires Thomas et Audrey de Lussac ont souhaité faire appel au mécénat populaire par une souscription publique sous l’égide de la Fondation du Patrimoine. La restauration d’Alleray permettrait une ouverture plus étendue au public : associations de sauvegarde du Patrimoine et de tourisme culturel, circuits touristiques favorisant le développement économique de la région, initiations culturelles pour les écoliers et lycéens par l’apprentissage du patrimoine local et artisanal…

Fermer le menu